Femme en boubou = Femme de ménage…

Le petit journal de Yann Barthès a assisté mardi 7 avril 2009 au Conseil de Paris, et les caméras de l’équipe se sont braquées sur Alain Destrem, conseiller UMP, visiblement de bonne humeur à la vue de la photo de Ségolène Royal en boubou bleu dans le Parisien. La photo le fait tellement rire, qu’il s’est senti dans l’obligation d’en faire profiter tout ses petits copains autour de lui !

Peu de temps après la séance, le journaliste du petit journal l’interroge sur cette photo, et sa réponse en dit long :

« Ségolène Royal en boubou ? Je vois ma femme de ménage ! ».

Le boubou, vêtement traditionnel de l’Afrique de l’Ouest, serait donc le signe même d’une profession, celui de femme de ménage. Alain Destrem tient les femmes de ces cultures en peu d’estime, les assignant exclusivement à la profession de femme de ménage. Une profession honorable que ce monsieur trouve risible.

Cette anecdote aurait pu s’arrêter là et n’être qu’une maladresse révélatrice des préjugés racistes et sexistes qu’Alain Destrem, un monsieur tout le monde en somme, porte en lui. Ce qui est déjà trop ! Mais le bougre persiste ! En effet dans un communiqué, où il prétend revenir sur ses déclarations, il en rajoute une couche :

« je tiens à préciser que mon attitude n’a été que la manifestation de mon indignation face aux déclarations irresponsables de Madame Royal, demandant  » pardon  » aux Africains pour le discours prononcé par Nicolas Sarkozy à Dakar en 2007. »

Le même discours où Nicolas Sarkozy déclarait que la cause des malheurs de l’Afrique était que l’homme africain n’était pas assez entré dans l’Histoire… Alain Destrem s’indigne donc que Ségolène Royal s’excuse d’une bévue aux relents colonialistes et racistes.

Et, cerise sur le gateau, il ajoute :
« [Le port du boubou par Ségolène Royal] m’est apparu bien éloigné de l’image que l’on peut avoir d’une femme politique d’envergure, au demeurant ancienne candidate à la Présidence de la République. »
Vous avez bien compris boubou et envergure seraient incompatibles ! Le boubou c’est donc bon pour les femmes de ménages mais pas pour les personnes d’envergure !

Dans la catégorie blagues racistes et sexistes, l’on pourra désormais en compter deux nouvelles :
Qu’est-ce qui ressemble le plus à une femme de ménage ?
Une autre femme…
Qu’est-ce qui ressemble le plus à une femme de ménage ?
Une femme en boubou…

Et l’on entend déjà les commentateurs du Net s’élever contre « le politiquement correct » de la dénonciation de ces propos racistes et sexistes empêchant la franche rigolade et la déconnade, si profondément ancrée dans nos traditions françaises… Il y a certaines traditions dont on se passerait bien !

article rédigé pour les Indivisibles

Législatives 2007 et les candidats de la «diversité»

Le second tour des législatives 2007 vient de se terminer, et c’est une grande victoire de l’UMP. Mais au final, si on regarde les résultats de près, pas tant que ça ! C’est certes une défaite pour le PS, mais il améliore son score par rapport à 2002. Et encore plus étonnant, le PCF conserverait 18 députés. C’est une surprise sachant le score qu’il a fait aux présidentielles et sachant qu’il n’est plus allié au PS.

Mais est-ce réellement une surprise ? Dans les endroits (circonscriptions) où Ségolène Royal a obtenue de très bon scores, la gauche a ensuite obtenu de très bon scores également aux législatives. Ça a profité pas seulement au PS, parce que Ségolène s’est présentée comme une candidate libre de son parti, comme la candidate de la gauche.

Pourtant au PS, nombreux sont ceux qui voulaient «la réforme», sous entendu la réforme social-libérale ou social-démocrate comme il l’appelle. Pourtant, Fabius qui représente la gauche du PS aux yeux du grand publique a été réelu avec 67.5% des voix. Les communistes auront 18 sièges. La gauche de transformation sociale l’a donc emporté par rapport à la gauche capitaliste, la gauche du fatalisme.

Mais pire encore, c’est les soit-disant représentant de la diversité de l’UMP que sont Rama Yade et Rachida Dati, ne sont que les faire valoir d’une politique discriminatoire au sein même de la droite. L’UMP a présenté 3/4 de candidats hommes, et seulement 1/4 de femmes qui ne peuvent espérer être élu pour la plupart. Les candidats issus des minorités visibles ne sont qu’une dizaine à l’UMP, et un seul est présent au second tour. Alors que les Verts et le PCF ont présenté une cinquantaine de candidats issus de ces soit-disant minorités. De plus, 87% des candidats UMP se représentent. Alors j’aimerais bien qu’on m’explique où se trouve la rupture. Et vous saviez que plus 90% des députés sont des cadres, chefs d’entreprises et professions intermédiaires ? Les ouvriers et employés réunis, alors qu’ils sont la grande majorité de la population, ne représentaient que 5.9% des députés, et la plupart bien sûr à gauche.

Je parle de soit-disant minorités parce qu’au fond on est tous la minorité d’un autre groupe. Et dire qu’il y a une minorité c’est dire qu’il y a une majorité. Une minorité de français issus de l’immigration, ça voudrait dire une majorité de français de souche depuis 10 générations. Or ce n’est pas le cas… En fait lorsqu’on parle d’immigration, on veut parler des noirs et des arabes. Ce sont eux qui gènent. L’immigration des retraités anglais important leur mode de vie ne gène «personne» soit disant. L’immigration intraeuropéenne est même un bien puisque permettant l’intégration européenne, soit disant. Alors que les immigrés qui travaillent et paient des impôts, placent leurs enfants dans les écoles républicaines, seraient une charge pour la France ? Bien au contraire, ils rapportent socialement en travaillant, économique par le travail et l’impôt, culturellement, mais également par leurs enfants qu’ils confient à la République. Ces enfants sont une richesse à développer, et non pas à repousser !

Sources:

Mes signets du 04/05/2007

Mes signets du jour :

blogmarks.net