Mes signets du 12/05/2009

Ma selection de liens du 12/05/2009 :

  • Cairn – Qu’est-ce que punir ? – La gestion du crime devient beaucoup plus massive dans la société bourgeoise du XIXe siècle où se met en place un système binaire d’illégalismes, qui, en minorant les escroqueries bourgeoises et en stigmatisant le vol, fait des classes laborieuses le vivier des classes dangereuses [Indigènes] ; celles-ci sont dès lors soumises à des stratégies d’enfermement et de contrôle, la manufacture, la caserne, ou la prison étant toutes conçues comme des maisons de correction…
  • Michel Foucault ou la construction de l’Individu en probation – Imposer une dette à un individu, lui supprimer un certain nombre de libertés, comme celle de se déplacer, c’est encore une fois une certaine manière de le fixer, de l’immobiliser, de le rendre dépendant, de l’épingler à une obligation de travail, une obligation de production, ou une obligation de vie en famille… C’est surtout, enfin, autant de manières de diffuser hors de la prison des fonctions de surveillance, qui vont maintenant s’exercer non plus simplement sur l’individu enfermé dans sa cellule ou enfermé dans sa prison, mais qui vont se répandre sur l’individu dans sa vie apparemment libre. Un individu en probation, eh bien !
  • Peur de l’inconnu, peur de la différence, peur de l’autre – Les mots sont importants (lmsi.net) – Le racisme antimusulman est particulièrement éclairant : mon étude des sondages d’opinion sur « le voile à l’école » m’a permis d’établir que la phobie à l’égard des filles voilées était beaucoup plus développée dans les franges dites « cultivées » de la population (lectrices de livres et de magazines, spectatrices de « débats de société » dans lesquels se transmet, sous des formes sublimées et distinguées, le nouveau sens commun islamophobe) que dans des franges plus « incultes » – ou baignant du moins dans une autre culture. La tâche à accomplir est donc un travail interne, visant à déconstruire une culture dominante fondamentalement raciste et à construire une contre-culture authentiquement antiraciste.