La Tunisie, élève modèle de l’ordre néo-colonial

Sa réussite exemplaire fait palir d’envie nos « frères » (il faut le dire vite, ça brûle moins la langue) de la maison des Saoud qui nous récompense d’un prix phallique et doré. Jugez-en vous mêmes.

L'écusson de ''l'Université arabe Nayef des sciences sécuritaires'' remis au président Ben Ali

L'écusson de ''l'Université arabe Nayef des sciences sécuritaires'' remis au président Ben Ali

Sans compter qu’il fut également ancien élève de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, de l’Ecole d’application de l’artillerie de Châlons-sur-Marne, de la Senior Intelligence School de Fort Holabird (Maryland) et de la School for Field and Anti-Aircraft de Fort Bliss (Texas). Quel palmarès ! Mais tout commença avec le parti de l’indépendance et de la post-colonie…

Comme on le voit, la bourgeoisie nationale de certains pays sous-développés n’a rien appris dans les livres. Si elle avait mieux regardé vers les pays d’Amérique latine, elle aurait sans doute identifié les dangers qui la guettent. On arrive donc à la conclusion que cette micro-bourgeoisie qui fait tant de bruit est condamnée à piétiner. Dans les pays sous-développés, la phase  bourgeoise est impossible. Il y aura certes une dictature policière, une caste de profiteurs, mais l’élaboration d’une société bourgeoise se révèle vouée à l’échec. le collège de profiteurs acharnés, qui s’arrachent les billets de banque sur le fonds d’un pays misérable, sera tôt ou tard un fétu de paille entre les mains de l’armée habilement manoeuvrée par des experts étrangers. Ainsi, l’ancienne métropole pratique le gouvernement indirect, à la fois par les bourgeois qu’elle nourrit et par une armée nationale encadrée par des experts et qui fixe le peuple, l’immobilise et le terrorise.

Frantz Fanon, Les damnés de la terre, p167

Dans ces pays pauvres, sous-développés, où, selon la règle, la plus grande richesse côtoie la plus grande misère, l’armée et la police constituent les piliers du régime. Une armée et une police qui, encore une règle dont il faudra se souvenir, sont conseillés par des experts étrangers. La force de cette police, la puissance de cette armée sont proportionnelles au marasme dans lequel baigne le reste de la nation.

Ibid, p. 165