Malcolm X et le problème de la violence : Enjeux de la stratégie de la non-violence (4)

malcolmx-freedomcantwait

Continue reading

Malcolm X et le problème de la violence : Les émeutes raciales (3)

Malcolm X s'adressant à une foule

Malcolm X s’adressant à une foule

Les émeutes raciales sont au centre de l’intérêt donné à la question de la violence. La question des moyens, des méthodes, ressurgit à chaque nouvelle émeute. L’émeute est tel le pouls du mouvement. À chaque nouvelle émeute, le doute s’empare du mouvement des droits civiques et de ses soutiens. Chaque nouvelle émeute est une occasion pour les soutiens de l’auto-défense de passer à l’acte. Mais qu’en est-il dans les discours de Malcolm ?

Continue reading

Malcolm X et le problème de la violence : Introduction (1)

malcolmx-unity

« Et le procès fait à la violence c’est cela même qui est la brutalité. Et plus la brutalité sera grande, plus le procès infamant, plus la violence devient impérieuse et nécessaire. Plus la brutalité est cassante, plus la violence qui est vie sera exigeante jusqu’à l’héroïsme.»

Jean Genet, Violence et brutalité, 2 Septembre 1977

« Ceux qui ont pris tout le plat dans leur assiette, laissant les assiettes des autres vides et qui ayant tout disent avec une bonne figure, une bonne conscience : « nous, nous qui avons tout, on est pour la paix … » Je sais ce que je dois leur crier, à ceux là : «  les premiers violents, les provocateurs de toutes violences, c’est vous !  Et quand le soir dans vos belles maisons, vous allez embrasser vos petits enfants avec votre bonne conscience, au regard de Dieu vous avez probablement plus de sang sur vos mains d’inconscient que n’en aura jamais le désespéré qui a prit des armes pour essayer de sortir de son désespoir ». »

Abbé Pierre

Continue reading

Mes signets du 20/10/2009 au 23/10/2009

Ma selection de liens du 20/10/2009 au 23/10/2009:

  • De l’impossibilité de la non-violence. Entretien avec Georges Labica | Contretemps – Nous avons ainsi ce paradoxe que tout appel à l’action ou à la rébellion va se voir précédé d’une déclaration de principe selon laquelle, bien évidemment, il n’est pas question d’appeler à une quelconque violence ! Pourtant, on ne voit pas comment les dominés, même dans nos sociétés d’abondance, pourraient imposer leur pouvoir, ou même leur association au pouvoir, sans recourir à une contre violence qui leur est imposée par le système.
  • « Ne soyez ni oppresseurs, ni opprimés » – Le Prophète Muhammad, Spiritualité, | Oumma.com – « La vision de l’individu sur le monde s’enracine dans les dimensions matérielles et morales de sa société. Quand les murs de défense de la ville se développent et se modifient, la perception du monde extérieur qu’ont les individus qui vivent ensemble dans cette ville se transforme aussi en conséquence. L’image mentale que chaque individu se fait du monde est ainsi liée à sa position dans la société. »