Malik al-Shabazz, 50 ans après sa mort, sa pensée vit encore….

malcolmx-freedomcantwait

Frères de sang, sang des frères

Il y a 50 ans, un 21 février 1965, tomba en martyr Al-Hajj Malik al-Shabazz, rahimou Allah, plus connu sous le nom de Malcolm X. Tombé sous les balles d’un terroriste de sa propre couleur, de son propre sang, infiltré par le FBI au sein de la secte “Nation of Islam” dont il fut, un temps, le porte-parole. La tragédie de sa mort nous rappelle le martyr d’autres musulmans de noble caractère avant lui. Comme eux, il s’était préparé à accueillir la mort en restant fidèle à ses principes. L’un de ces principes majeurs chez Malik al-Shabazz fut la fraternité dans l’amour de Dieu. Mais qui le sait ?

Continue la lecture

Malcolm X et le problème de la violence : Enjeux de la stratégie de la non-violence (4)

malcolmx-freedomcantwait

Continue la lecture

Malcolm X et le problème de la violence : Les émeutes raciales (3)

Malcolm X s'adressant à une foule

Malcolm X s’adressant à une foule

Les émeutes raciales sont au centre de l’intérêt donné à la question de la violence. La question des moyens, des méthodes, ressurgit à chaque nouvelle émeute. L’émeute est tel le pouls du mouvement. À chaque nouvelle émeute, le doute s’empare du mouvement des droits civiques et de ses soutiens. Chaque nouvelle émeute est une occasion pour les soutiens de l’auto-défense de passer à l’acte. Mais qu’en est-il dans les discours de Malcolm ?

Continue la lecture

Malcolm X et le problème de la violence : Introduction (1)

malcolmx-unity

« Et le procès fait à la violence c’est cela même qui est la brutalité. Et plus la brutalité sera grande, plus le procès infamant, plus la violence devient impérieuse et nécessaire. Plus la brutalité est cassante, plus la violence qui est vie sera exigeante jusqu’à l’héroïsme.»

Jean Genet, Violence et brutalité, 2 Septembre 1977

« Ceux qui ont pris tout le plat dans leur assiette, laissant les assiettes des autres vides et qui ayant tout disent avec une bonne figure, une bonne conscience : « nous, nous qui avons tout, on est pour la paix … » Je sais ce que je dois leur crier, à ceux là : «  les premiers violents, les provocateurs de toutes violences, c’est vous !  Et quand le soir dans vos belles maisons, vous allez embrasser vos petits enfants avec votre bonne conscience, au regard de Dieu vous avez probablement plus de sang sur vos mains d’inconscient que n’en aura jamais le désespéré qui a prit des armes pour essayer de sortir de son désespoir ». »

Abbé Pierre

Continue la lecture

Recherchés par le FBI

406445_10150554325367673_542253375_n
Recherchés par le FBI. Rap H. Brown (Jamil Abdullah Al-Amin), leader du SNCC, ministre de la justice du Black Panther Party. Angela Davis, membre de la section Che-Lumumba du Parti Communiste Américain et Elridge Cleaver, ministre du Black Panther Party et réfugié politique à Alger. Foi, Beauté, Intégrité. Récompense : Amour, Paix et Bonheur.

En 1970, Nelson Philipps, un officier de police contrôleur de probation de San Francisco a été suspendu 5 jours pour avoir refusé de retirer cette affiche de son bureau.

Extrait de Jet, 22 octobre 1970

Interview de H. Rap Brown paru dans le Nouvel Obs du 11/09/1967

hrapbrown1
Interview de Herbert Rap Brown, leader du SNCC et ministre de la Justice du Black Panthers Party, (connu après sa conversion à l’islam comme Imam Jamil Abdullah Al-Amin) par Oriana Fallaci, journaliste et essayiste raciste notoire et paru dans le Nouvel Observateur le 11 septembre 1967.
Continue la lecture