Lettre à mon frère Hamza de la Maison des Potes de St Etienne

Hamza Ould Mohamed, président de la Maison des Potes de Saint-Etienne

Salam Hamza,

j’ai lu l’article de la journaliste Sylvia ZAPPI sur ce que tu as subi à l’université d’automne des Maisons des potes, association du réseau de SOS Racisme. Cette fédération se sert allègrement des quartiers comme un faire-valoir. Elle aime à cantonner les quartiers dans le cliché du jeune beur à casquette qui ne désire qu’une chose, se faire aimer de la France. Cette maison des potes, n’est pas la notre assurément… Mais toi, à St Etienne, tu as su en faire quelque chose de neuf. Tu as su, en toute autonomie avec tes potes, mobiliser 400 jeunes des quartiers de St Etienne. Tu as su faire en sorte que les quartiers se l’approprient pour en faire leur maison. Celle de leur dignité retrouvée et inchaAllah de leur libération.

Mais pour ça, il semblerait que tu ais fait des efforts d’intégration. Tu as fait du Rugby dans une équipe où il y avait des bourgeois, donc dans une équipe et un sport peu connu pour son ouverture sociale et ethnique aux non-blancs des quartiers. Tu as même, par amour du pays dans lequel tu as grandi, soutenu la France qui te discrimine parce qu’arabe et musulman. Tu l’as même soutenu contre l’Afrique du Sud qui a vaincu l’apartheid, respecte la liberté de culte des musulmans et qui soutient la lutte de libération de la Palestine à l’ONU. Tu as soutenu la laïcité, le féminisme, alors même que c’est au nom de ces 2 valeurs que l’islamophobie se déchaîne le plus aujourd’hui. C’est au nom de la laïcité et du féminisme, que les filles musulmanes portant le foulard ont été exclues de l’école en 2004, tu te rappelles ? Et c’est au nom du féminisme que la guerre contre l’Afghanistan a été déclenché, tu t’en souviens peut être…

Alors bien sûr, on peut jouer au Rugby, soutenir ce pays dans un match de foot, penser que la laïcité devrait être un cadre garantissant la liberté des musulmans et soutenir sincèrement les aspirations des femmes sans se renier. Mais ce n’est pas la conception de SOS Racisme et de la Maison des Potes pour qui ça signifie exactement le contraire. A vrai dire mis à part des musulmans, des quartiers et des descendants d’immigrés eux-mêmes, ils sont bien peu nombreux ceux qui pensent que c’est possible. Mais ça tu as du t’en rendre compte.

Ainsi malgré tous tes efforts, une seule chose a suffit aux yeux de SOS Racisme pour te stigmatiser toi et tes potes. Un simple détail dans ton apparence physique. Ta barbe de muslim. Tu as, dis-tu, voulu en faire une sorte épreuve pour cette organisation en lui adressant ce message : « ne regardez pas mon apparence mais ce qui nous rassemble ». Mais ils ne l’ont pas entendu de cette oreille. En fait, je ne crois pas que ce soient ton apparence qui leur pose le plus de problème… Je pense qu’ils n’ont simplement pas voulu écouter le message que tu voulais leur adresser.

Comment t-ont-ils féliciter pour avoir réussi à mobiliser 400 jeunes à St Etienne ? T’ont-ils donner la parole à la tribune pour que tu puisses partager ton expérience et permettre à d’autres de la rééditer ? Comment t’ont-ils accueilli toi et tes potes à l’université d’automne ? La viande servie était-elle halal ? Avez-vous pu accomplir vos prières obligatoires sans vous en cacher ? As-tu pu avoir la parole comme militant expert sur des sujets d’importance première comme l’islamophobie ou les quartiers populaires ?

Alors bien sûr, ta barbe ils aiment pas trop. Mais plus que ta barbe, je crois bien que ce qui les dérange c’est que ton engagement antiraciste et pour les quartiers est un engagement pour l’égale dignité et non pour l’assimilation. Alors bien sûr, si en plus tu portes un signe, comme ta barbe, aussi visible d’appartenance à une identité non-blanche non-catholaïque, bref non-assimilable, c’est un peu comme si tu portais sur toi une affiche : « VA TE FAIRE INTEGRER ».

Tu t’attendais à quoi ? Qu’ils t’accueillent les bras grand ouvert ? Evidemment, ils auraient pu ne pas s’arrêter à ton apparence, et espérer que toi aussi tu partageais leur islamophobie, leur adhésion au Républicanisme colonialiste voir même leur amour aveugle du régime sioniste. Mais entre nous, c’était quand même pas gagné…

Non sincèrement Hamza, je pense que c’est pas tant eux qui t’ont marginalisé injustement que toi qui t’es tout simplement trompé de lieu. Mais je comprends, la Maison des Potes c’était le seul local à ta dispo. Toi et tes potes, avez fait comme vous avez pu avec les moyens du bord. La leçon a été dure. Ils ont été inutilement méprisant avec toi… Maintenant que tu sais tout ça, que comptes-tu faire ? Réessayer de t’intégrer à une autre organisation du même acabit ou continuer dans ta dynamique d’autonomie et de dignité ?

Alors voilà, tu es à la croisée des chemins, tu le sais toi même, tu n’es plus le même qu’avant de t’être lancé dans cette aventure. Tu connais mieux que moi la puissance politique potentielle des quartiers pour avoir réussi à la mobiliser. Ta lutte ne peut donc plus être celle de la recherche de l’amour de ceux qui t’ont méprisé. Tu l’as compris, je pense qu’il est grand temps que tu prennes la voie de la libération et de la dignité. Qu’est-ce que c’est ? C’est simplement l’ensemble des organisations autonomes des quartiers populaires d’immigration post-coloniale qui luttent pour leur libération sans tutelle d’une organisation blanche catho-laïque. L’idée tu vois, c’est de prendre le maquis comme nos anciens durant les luttes pour les indépendances nationales, de marroner comme les déportés esclavagisés des Antilles durant le système esclavagiste, de faire ta hijra comme Mouhammad (saws) quand les Qoraych refusaient son message au point de menacer sa vie.

Hamza, je n’ai donc qu’une question à t’adresser, renforcé par cette épreuve à laquelle Allah ne t’a soumis que pour mieux renforcer ta foi, quelle choix tires-tu en terme de voie politique à suivre ?

ton frère Bader Lejmi,
militant antiraciste
le 18 octobre 2012

3 comments on “Lettre à mon frère Hamza de la Maison des Potes de St Etienne

  1. […] Lettre à mon frère Hamza […]

  2. It’s a pleasure to find someone who can identify the issues so clearly

  3. THX that’s a great answer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *